Love in Tunisia
UK Bezness Tunisia DE Bezness Tunesien NL Bezness Tunesie FR Bezness Tunisie IT Bezness Tunisia ES Bezness Tunez DK Bezness Tunesien SE Bezness Tunisien NO Bezness Tunisia FI Bezness Tunisia PL Bezness Tunezja CZ Bezness Tunisko HU Bezness Tunezia SI Bezness Tunizija RU Bezness Тунис

 

Bezness Tunisie Page 1           Page 2

B E Z N E S S     T U N I S I E

Native English Original Text Texte français (traduction automatique)
The theme of “love relations” is a very vast topic, and is, according to numerous discussions in relevant forums, an increasingly popular one. In fact, the number of cases mount up to several tens of thousands each year!
Most of them end just with broken dreams, hurt feelings or some minor financial losses, quite a few with significant emotional scars, violence, massive threats or losses of life existances, and a few even with child abduction, bankruptcy and attempted manslaughter.

Non withstanding, some relations end up in a happy marriage as well - it is just that their number is, in the long run, rather very small. Sadly, in almost all cases, one is confronted instead with dating and marriage fraud and immigration fraud.

Thus, the span of what could (and in most cases will) happen is quite large and the purpose of this article series is to raise the awareness and caution.
It shall help people from falling for widespread scams, fraud and criminal acts, try to shed some light on the reasons and methods and give some advice on prevention - and hopefully, in the long run, decrease the percentage of "bad" experiences in favour of the "good" ones!

"Bezness" in Tunisia mainly concerns relationships between European women and Tunisian men, so this series of articles will deal primarily with relationships of this nature.
Love relationships between European men and Tunisian women are still rare due to cultural and religious reasons. Nevertheless, specific issues dealing with this combination will be mentioned in the articles as well.

For further specific information, particularly matters dealing with cases of personal nature, help and discussions, please visit one of the mentioned discussion forums!



La question des «relations d'amour» est un sujet très vaste, et il est, d'après de nombreuses discussions dans les instances compétentes, une une en plus populaires. En fait, le nombre de cas monter à plusieurs dizaines de milliers chaque année!
La plupart d'entre eux finissent seulement avec ses rêves brisés, ou de quelque préjudice moral subi de légères pertes financières, un nombre assez important de cicatrices émotionnelles, de violence, de menaces massives ou des pertes de existances vie, et un peu de même avec les enlèvements d'enfants, la faillite et tentative d'homicide.

Non résister, certaines relations finissent dans un heureux mariage de même - il est juste que leur nombre est, à long terme, plutôt très faible. Malheureusement, dans presque tous les cas, on est confronté au lieu de datation et fraude au mariage et à la fraude de l'immigration.

Ainsi, la portée de ce qui pourrait (et dans la plupart des cas) arrive est assez important et le but de cette série d'articles est de sensibiliser et de prudence.
Il aide les gens de tomber à des escroqueries généralisée, la fraude et les actes criminels, essayez de faire la lumière sur les raisons et les méthodes et donner quelques conseils sur la prévention - et, espérons, dans le long terme, diminuer le pourcentage de «mauvais» des expériences en faveur de ceux que le "bon"!

"Bezness" en Tunisie concerne principalement les relations entre les femmes européennes et les hommes tunisiens, donc cette série d'articles portera principalement sur les relations de cette nature.
Relations amoureuses entre les hommes et les femmes européens tunisiens sont encore rares pour des raisons culturelles et religieuses. Néanmoins, les questions spécifiques traitant de cette combinaison sera mentionné dans les statuts ainsi.

Pour des informations spécifiques complémentaires, particulièrement les questions traitant des affaires de nature personnelle, l'aide et les discussions, s'il vous plaît visitez l'un des forums de discussion mentionné!

What is "Bezness"?

The term "Bezness" originates from the English word "business", and generally refers to profit-oriented activities of locals to tourists with the sole aim of creating advantages for one self.

In a narrower sense, the term is used for the pretention of love feelings toward women with the sole objective of gaining financial or material benefits or a residence permit in a western country, preferably Europe.

It is, in this sense, very much similar to terms like "marriage fraud" or "scam".
In French, terms like "Mariage Gris" or "Mariage Blanc" are used, while more profane terms refer also to "immigration fraud", "immigration scam" and "fictitious marriage".

The Beznesser

The main difference between a "Beznesser" and a "Papagallo" is the fact that he is not just into an amoreuse adventure for the holidays, but he uses this only as the first step of his project.

There are many stages and forms between a serious and a Bezness lover, and in Tunisia, one can rarely find a "pure" representative of either kind - but one thing is certain: men who work in the tourist industry and are eager to contact tourists, almost always belong to the group "Beznesser".

The AMIGA


But - to reach his goal, a "Beznesser" always needs a counterpart, and this counterpart is in almost all cases a European woman who suffers from the so-called "AMIGA syndrome".

The word AMIGA comes from the german sentence "Aber Meiner Ist Ganz Anders" (But my guy is totally different). In Latin, the word "amiga" means "girlfriend".

Despite the high probability that a woman runs into a "Bezness" man, which is, very conservatively estimated, about 90%, the woman keeps in almost all cases her eyes shut to the reality and takes refuge in the above-mentioned conviction that "The other men may be like that, but mine is certainly different".

The fact is, however, that many short term relationships and most of the medium ones will fail in the long term - and this for reasons in addition to the ones, from which marriages between couples from the same county are failing.
  
Why Bezness?

Tunisia is one hand a poor country, where the minimum wage, which most working professionals receive, is less than 200 Euro (200 UKP, 300 USD) per month.

Tunisia is also a country that does not provide an awful lot of jobs - the unemployment figures are, according to official figures around 10%, and according to strict standards rather in the area of 30%.
And finally, Tunisia is a country where the citizens cannot simply "go away", but they will need for all European countries a visa.

But Tunisia is, as well, a country that is directly adjacent to Europe and each year, hundreds of thousands of tourists visit the country. On almost each house roof is a satellite dish mounted, which delivers television programs from many countries to the Tunisian screens. So, they watch the reports of the life in Europe and generally the "West". And the tourists show them their supposed wealth by the fact that they can afford to fly to Tunisia to spend a vacation - not to mention new mobile phones, clothes and conduct, by Tunisian standards, a generous use of tips or gifts.

Thus, it is not surprising that the aim of many Tunisians is, to go to the "Golden West", find work and become rich fast. And to find work, which will allow them to live a good life, to support their family with money and to build up a house or business of their own.

Some Tunisians try, like the inhabitants of the more southerly states in Africa, to illegally cross the borders to European countries with vessels, but such a trip is expensive and dangerous, and even if they succeed, they will have to live illegal in Europe.

Others try to obtain a working visa for Europe, but on the one hand, there are hardly any job vacancies in Europe for non-Europeans (or even for Europeans for that matter) and on the other hand, it is difficult to even find such a job out of Tunisia.

So, the only realistic option that many Tunisians see for themselves, is a marriage with a citizen of a western country (and, in the recent years, increasingly also with women from East European countries, as the western countries are putting up higher barriers to obtain a visa), the equivalent for a ticket into the "Golden West" And they are ready to do almost anything to obtain it.

The Prey Scheme


To come into "Contact" with a western tourist is easy - it is sufficient, to just talk to a tourist.

The easiest way is, of course, to obtain a job in the tourist industry, especially in the animation or restauration area in an hotel.
But even if such a position can not be obtained, the chances are quite good to attract the attention of a western woman on the street, in a shop, a taxi or a discotheque.

Generally, they are 3 target groups:
  • single, young and well situated women
  • single elderly women
  • all women
and the objectives are, in this order:

  • Visa to a western country
  • Financial donations
  • Fun in bed
In line with these objectives, they proceed with:

Strategy and Tactics


In most cases, there will be immediate talks about marriage, in many cases, they will be demands for money or donations - outspoken or expected.
If the Beznesser got a "victim", which has only little or no money, then it is also not a real problem, because every day, new tourists arrive at the airport.

They won't let go of what they have obtained, of course, and so they will continue to "work" the relation, even if it is a parallel second-, third- or fourth relationship, because even when it does not yield a marriage and a visa, there lures still the prospect of sex and financial benefits of smaller nature - the payment of taxi fares and some disco visits, for example. And - who knows, maybe one need only to give it some more time and it will turn out well anyway.

A typical characteristic of all such relationships is therefore, that they will never be abandoned or forgotten - even after months and sometimes years, they might decide to follow up on an "old" affair. But as long as a relationship is still "hot" and are fresh, there will be  fireworks of telephone and SMS contacts.

In such relationships, the ultimate winner will often be the victim that manages it the fastest to marry and to present a visa to a western country, and, ideally, pay all the celebrations and ticket costs as well.     
Qu’est-ce que le "Bezness"?

Le terme "Bezness" provient du mot anglais «business», et se réfère généralement à des pratiques lucratives exercées par des locaux sur les touristes avec comme unique objectif d’en tirer profit.

Dans un sens plus étroit, le terme est utilisé pour la simulation de sentiments amoureux envers les femmes dans le seul but d'obtenir des avantages financiers ou matériels, ou un permis de séjour dans un pays occidental, de préférence en Europe.

Il est, en ce sens, très similaire à des termes comme ‘’fraude au mariage’’ ou "romance scam".
En français, des termes comme "Mariage Gris" ou "Mariage Blanc" sont utilisés, alors que des termes plus profanes parlent aussi de «fraude à l'immigration", "escroquerie à l’immigration» et «mariage fictif».

Le Beznesser

La principale différence entre un "beznesser" et un "beau parleur" est le fait que pour le « beznesser », contrairement au « beau parleur », l’aventure amoureuse de vacances n’est pas seulement une fin en soi, mais la première étape de son projet.Il y a de nombreuses nuances entre un véritable amant et un amant Bezness, et en Tunisie, on peut rarement trouver un "pur" représentant de l'un ou l'autre genre. Mais une chose est certaine : les hommes qui travaillent dans l'industrie du tourisme et qui sont avides de contacts avec les touristes, appartiennent presque toujours au groupe des "Beznesser".

L'AMIGA

Mais pour atteindre son but, un «Beznesser" a toujours besoin d'une contrepartie et dans presque tous les cas, elle se trouve en une femme européenne qui souffre de la soi-disant "AMIGA syndrome".

Le mot ‘’AMIGA’’ vient de la phrase allemande "Aber Meiner ist ganz Anders" (‘’mais le mien est totalement différent’’). En latin, le mot "Amiga" signifie "petite amie".

Malgré la forte probabilité que la femme tombe sur un ‘’Beznesser’’, probabilité estimée très prudemment à environ 90%, la femme garde, dans presque tous les cas, les yeux fermés à la réalité et se réfugie dans la conviction mentionnée ci-dessus que ‘’Les autres hommes peut-être, mais le mien est certainement différent ".

Le fait est, cependant, que beaucoup de relations à court terme et la plupart de celles à moyen terme vont échouer sur le long terme - et ce pour des raisons additionnelles à celles qui, à partir desquelles les mariages entre couples du même comté échouent.

Pourquoi le Bezness ?

La Tunisie est d’abord un pays pauvre, où le salaire minimum reçu par la plupart des travailleurs est inférieur à 200 € (200 £, 300 $) par mois.

La Tunisie est aussi un pays qui n'offre pas énormément d'emplois - les chiffres du chômage sont, selon les chiffres officiels, environ 10%, et selon des critères stricts, plutôt autour de 30%.
Et finalement, la Tunisie est un pays d’où les citoyens ne peuvent tout simplement pas « partir » facilement, ils ont besoin pour tous les pays européens d'un visa.

Mais la Tunisie est également un pays directement adjacent à l'Europe et, chaque année, des centaines de milliers de touristes visitent ce pays. Sur presque chaque toit des maisons il y a une antenne parabolique, qui offre les programmes de télévision de nombreux pays sur les écrans tunisiens. Alors, ils regardent les reportages sur la vie en Europe et plus généralement sur ‘’l'Occident’’. Et les touristes de leur montrer leur richesse supposée par le fait qu'ils peuvent s’offrir l’avion pour la Tunisie et y passer des vacances - sans parler des nouveaux téléphones portables, des vêtements et d’un comportement, selon le standard tunisien, qualifié de généreux en pourboires ou cadeaux.

Ainsi, il n'est pas surprenant que l'objectif de nombreux Tunisiens, c'est d'aller au "Golden West", trouver du travail et devenir riche rapidement. Trouver du travail, leur permettra de vivre une bonne vie, d’aider financièrement leur famille et de construire une maison ou de monter leur propre affaire.

Certains Tunisiens essayent, comme les habitants des états les plus au sud de l’Afrique, de franchir illégalement les frontières vers les pays européens avec des navires, mais un tel voyage est coûteux et dangereux, et même s’ils réussissent, ils devront vivre illégalement en Europe.

D'autres essaient d'obtenir un visa de travail pour l'Europe, mais il n'y a guère d'offres d'emploi en Europe pour les non-Européens (ou même pour les Européens d'ailleurs), alors qu’il est déjà difficile de trouver de telles opportunités hors de la Tunisie sans parler de l’Europe.

Donc, la seule option réaliste que de nombreux Tunisiens voient pour eux, est un mariage avec un citoyen d'un pays occidental. De même, ces dernières années, il y a de plus en plus de mariages d’occidentaux avec des femmes des pays de l’Est, proportionnellement aux obstacles de plus en plus élevés mis en place par les pays occidentaux pour délivrer un visa. Ce mariage est l'équivalent d'un ticket d'entrée dans le «Golden West" Et ils sont prêts à faire presque n'importe quoi pour l'obtenir.

Le plan d’attaque

Entrer en « contact »  avec une touriste occidental est facile – lui parler suffit.

Le plus simple est, bien sûr, d'obtenir un emploi dans l'industrie touristique, en particulier dans l'animation ou de la zone de restauration dans un hôtel.
Mais même si un tel poste ne peut être obtenu, les chances restent très bonnes d’attirer l'attention d'une femme occidentale dans la rue, dans une boutique, un taxi ou une discothèque.

Généralement, il y a trois groupes cibles :
  • les femmes célibataires,
  • jeunes avec une bonne situation
  • les femmes âgées vivant seules toutes les autres femmes
    et les objectifs sont, dans cet ordre:
  • le visa pour un pays occidental
  • des dons financiers
  • du sexe
En ligne avec ces objectifs, ils procèdent comme suit.

Stratégie et tactique

Dans la plupart des cas ils parleront rapidement de mariage, dans de nombreux cas, ils feront des demandes d'argent ou de dons - ouvertement ou attendus.
Si le Beznesser est devenu une «victime», qui n'a que peu ou pas d'argent, alors ce n'est pas non plus un réel problème, parce que chaque jour, de nouveaux touristes arrivent à l'aéroport.

Ils ne veulent pas lâcher ce qu'ils ont obtenu, bien sûr, et ils continueront à «travailler» la relation, même s'il y a une deuxième, troisième ou quatrième relation en parallèle, parce que même quand elle ne produit pas un mariage et un visa, il reste encore la perspective du sexe et des avantages financiers de plus petite de la nature - le paiement des frais de taxi et quelque entrée en discothèque, par exemple. Et, qui sait, peut-être il suffit de lui donner un peu plus de temps pour que tout tourne bien.

Une caractéristique typique de toutes ces relations est qu'elles ne pourront jamais être abandonnées ou oubliées, même après des mois, voire des années, ils pourraient décider de donner suite à une ‘’vieille’’ affaire. Mais tant que la relation est encore «chaud» et récente, il y aura pléthore de contacts téléphoniques et SMS.

Pour ces relations, la gagnante finale sera souvent la victime qui sera la plus rapide à se marier et à offrir un visa pour un pays occidental, et, idéalement, paiera toutes les célébrations et le billet d’avion en sus.
Typical Bezness!

In Tunisia, they know the internet as well and they also read webpages like this one, or are even members in discussion forums about bezness. And not to forget - there was and is always the so-called "beach academy" in which the most promising concepts and approaches are being discussed, the latest love SMS texts in different languages are exchanged and photos, letters and "Western Union" wire transfer receipts shown off.

The detection of "Bezness" is therefore  increasingly difficult and in many cases even impossible, esepcially, if the view is severed by glasses with pink lenses.

Thus, while typical Bezness behaviour can be recognized as such, it is not so easy to tell the other way around and you really cannot take the assumption that, if you do not experience typical Bezness behaviour, then no Bezness is involved.

Meanwhile, the only real protection is to make Bezness attempts impossible right from the start.

Bezness Signs

Typical Bezness signs are:
  • The words "I love you/want to marry you" within a few hours or days.
    Even if there is something like "love at first sight", it is very rare. And it is even more rare in an environment, where a man meets new women every day as a part of his job.
  • All demands for money
    A serious tunisian man will never lend money from his wife or ask for gifts. The tunisian society (as well as the law) demand that a man supports his wife - without any exceptions.
Strong hints for caution are:
  • Family members or good friends who already live in Europe.
    He will do anything to go and live with them. And the simple fact that he is still in Tunisia shows that he could not manage that yet.
  • Unrealistic ideas about life, work and salary situations in Europe.
    There is plenty of information available about the situation in Europe - people who still do not know it or have strange ideas about it, have never seriously considered to live or work in Europe.
    
Demands

It is, as pointed out before, unlikely, that a Bezness man confronts you immediately with demands eg. for financial contributions - unless you meet someone who is "new" to the business, or has several relations going and don't care whether or not he succeeds with a certain relation.

But sooner or later, there will be in almost all cases, open or hidden demands.

It usually starts with small things - talking about the own situation (no job, not well paid, etc.). Or they expect you to pay "pocket money" amounts (coffee, cigarettes, taxi) - and most Europeans will gladly do so, because, from their perspective, even paying for a visit to a discotheque or restaurant is quite inexpensive in Tunisia.

The next stage will be requests for small favors, such as bringing chocolate or alcohol, passing small amounts of money for charging the mobile phone and then it increases later to clothes, MP3 players, mobile phones, and even computer laptops.

Of course, demands for "help" are not always openly expressed, but are instead wrapped in reports of dramatic personal situations in the hope that the European comes forward by itself and offers help. Then they will then gladly accept the offered help, often after a while of grace (normally, I would never do it, but I have no choice right now) and often with the promise of  repayment (which never will take place).

The Land of Catastrophes

For an outsider, it seems that Tunisia is a country where every day all kinds of mishaps and disasters happen which can only be cured with money - a cell phone falls into the water and is unusable, the mother or the father or brother/sister  suddenly need urgent medicine or medical treatment, police and city administration must be bribed, the employer demands reparation for a damaged part, things are stolen or lost, or a young man must free himself from military service, to name only the most common misadventures that seem to befall every Tunisian almost at weekly intervals.

    
Exploit of Situation

In many situations, affection and relations will be exploited without mercy, starting with communication (I have no money to call you, if we want to talk, you have to call me) and personal situations (I was laid off, I have no more money for rent and for food), to familar matters (for the upcoming high holidays, we can not even buy a sheep that we have to slaughter).

Not only is the European, who now "hangs on the fishing rod" already, tricked by challenging their pity - who will not talk with the boyfriend every few days, who will let him starve or spend a sad holiday - but also, the tourists profound non-knowledge of local habits and rules is being deliberately exploited.

In Tunisia, there is, for example, nobody who doesn't have a roof over his head, or a, whatever little, daily meal (in all cases, a family member will always jump in to provide the basics) and there are no religious rules that compulse one for rich meals at holidays (they only suggest it).

Even the military, from which every male Tunisians wants to become exempt, is largely in line with military services in Europe. For example, with the exception of the first few weeks after service starts, contacts to the "outside" are allowed and leaves for home are granted.

A "disappearance" for months is just a fairy tale, which is told to European women in order to make them pay for the exempt. On the contrary - the military is a very good character-building time, which would certainly suit the majority of the Bezness men well.

Money and Gifts

The fact that a large number of objects and even the money, that a Beznesser seeks, will not end up in his pockets is another matter - you should not be surprised that t-shirts, brand name jeans, or a mobile phone will end up with his brother, sister or a friend, because many Tunisians have a different approach to personal belongings and evaluate them first by use and exchange value, not by personal memory.

And, concerning money, it applies in many families, that anyone who just has some, will contribute it for common use. Things like "saving" or "personal use only" are widely unknown concepts.
If, for example, you leave any money "for the case of an emergency" when you are going away, then you will always find, that, regardless of the elapsed time and left money amount, during your absence, an emergency occurred and the money has been used up.

Once again a reminder: we are talking about Bezness people and not about individuals with high standards of morals and ethics!
Those are out there as well, and it is most probably the majority of Tunisians, but they are not the ones that a tourist meets usually, they are not the ones who seek or maintain close contacts with Europeans, and they are certainly not those who will, after a very short time already, enter a relationship with an European.

Europeans judge acquaintances and friendships using European eyes, interpret interpersonal signals on the base of their European life experience and try to solve conflicts with proven European strategies - and all of these behaviors provide misleading results and will not yield the expected result. While this is just "general wisdom" and applies to all visits to non-home countries, only very few are prepared for that inevitable ignorance and misjudgment, and almost nobody suspects that even personal and close relationships and life situations will be exploited.
Typique Bezness!

En Tunisie, ils connaissent l'Internet aussi bien et ils ont également lu des pages Web comme celui-ci, ou sont même des membres des forums de discussion à propos Bezness. Et ne pas oublier - il y était et est toujours la soi-disant «académie plage" dans lesquels les concepts et les approches les plus prometteuses sont en cours de discussion, les derniers textes de SMS amoureux en différentes langues sont échangés et des photos, des lettres et "Western Union" fil recettes de transfert regarder.

La détection des "Bezness" est donc de plus en plus difficile et souvent même impossible, esepcially, si la vue est coupée par des lunettes avec des verres roses.

Ainsi, alors que le comportement Bezness typique peut être reconnu comme tel, il n'est pas si facile de dire l'inverse et vous ne pouvez vraiment pas prendre l'hypothèse que, si vous ne rencontrez pas un comportement typique Bezness, alors aucune Bezness est impliqué.

Pendant ce temps, la seule protection réelle est de faire des tentatives Bezness droit impossible dès le départ.

Signes Bezness

Bezness signes typiques sont:
  • Les mots «Je t'aime / voulez vous marier" en quelques heures ou quelques jours.
    Même s'il ya quelque chose comme "le coup de foudre", il est très rare. Et il est encore plus rare dans un environnement, où un homme rencontre des femmes de nouveau chaque jour dans le cadre de son travail.
  • Toutes les demandes d'argent
    Un homme tunisien sérieux ne sera jamais prêter de l'argent de sa femme ou demander des dons. La société Tunisienne (ainsi que de la loi) demande qu'un homme soutient sa femme - sans aucune exception.
Forte des conseils de prudence sont les suivants:
  • Membres de la famille ou de bons amis qui vivent déjà en Europe.
    Il fera tout pour aller vivre avec eux. Et le simple fait qu'il est encore en Tunisie montre qu'il ne pouvait pas gérer ce moment.
  • Idées irréalistes sur la vie, de travail et des situations salariales en Europe.
    Il ya beaucoup d'informations disponibles sur la situation en Europe - des gens qui ne connaissent pas ou ont des idées étranges à ce sujet, n'ont jamais sérieusement envisagé de vivre ou de travailler en Europe.
  
Exige

Il est, comme l'a souligné auparavant, peu probable, qu'un homme Bezness vous confronte immédiatement aux demandes, par exemple. pour les contributions financières - à moins que vous rencontrez quelqu'un qui est «nouveau» à l'entreprise, ou a plusieurs relations en cours et ne se soucient pas de savoir si ou non il réussit avec une certaine relation.

Mais, tôt ou tard, il y aura dans presque tous les cas, les demandes ouvertes ou cachées.

Elle débute généralement par de petites choses - parler de la situation propre (pas de travail, mal payés, etc.) Ou ils attendent de vous de payer "l'argent de poche" montants (café, cigarettes, taxi) - et la plupart des Européens fera un plaisir de le faire, parce que, de leur point de vue, même de payer pour une visite à une discothèque ou un restaurant est assez bon marché en Tunisie.

La prochaine étape sera les demandes de faveurs petite taille, comme amener le chocolat ou d'alcool, en passant de petits montants d'argent pour recharger le téléphone mobile, puis il augmente plus tard, aux vêtements, lecteurs MP3, téléphones mobiles, ordinateurs portables et même ordinateur.

Bien sûr, les demandes de "help" ne sont pas toujours ouvertement exprimées, mais sont enveloppés dans des rapports de situations dramatiques à caractère personnel dans l'espoir que l'Union européenne s'inscrit en avant par lui-même et offre de l'aide. Puis ils seront alors acceptons volontiers l'aide offerte, souvent après un moment de grâce (normalement, je ne le ferais jamais, mais je n'ai pas le choix en ce moment) et souvent avec la promesse de remboursement (qui ne sera jamais avoir lieu).

Le pays de Catastrophes

Pour un étranger, il semble que la Tunisie est un pays où tous les jours toutes sortes de mésaventures et de catastrophes se produisent, qui ne peut être guéri avec de l'argent - un téléphone portable tombe dans l'eau et est inutilisable, la mère ou le père ou un frère / soeur soudain besoin d'un médicament ou un traitement médical d'urgence, la police et l'administration municipale doit être soudoyé, l'employeur exige la réparation d'une pièce endommagée, les choses sont volés ou perdus, ou un jeune homme doit se libérer du service militaire, pour ne citer que les mésaventures les plus communs qui semblent s'abattre sur presque tous les tunisiens à des intervalles hebdomadaires.

  
Exploit de la situation

Dans de nombreuses situations, l'affection et les relations seront exploitées sans merci, à commencer par la communication (je n'ai pas d'argent pour vous appeler, si nous voulons parler, vous devez appeler moi) et des situations personnelles (j'ai été licencié, je n'ai plus rien argent pour le loyer et pour la nourriture), aux questions familier (pour les vacances à venir élevé, nous ne pouvons même pas acheter un mouton que nous avons à l'abattage).

Non seulement est-européennes, qui désormais «se bloque sur la canne à pêche», déjà, la ruse en contestant leur pitié - qui ne veut pas parler avec le petit ami de quelques jours, qui va le laisser mourir de faim ou de passer des vacances triste - mais aussi, les touristes non profonde connaissance des habitudes locales et des règles est délibérément exploité.

En Tunisie, il ya, par exemple, personne qui n'a pas un toit sur sa tête, ou un, quelle que soit peu, de repas quotidien (dans tous les cas, un membre de la famille sera toujours s'empresse de fournir les bases) et il n'ya pas religieux règles qui compulse une pour les repas riches à des vacances (ils ne le laisse entrevoir).

Même les militaires, à partir de laquelle tous les mâles Tunisiens veut être exonéré, est largement en conformité avec les services militaires en Europe. Par exemple, à l'exception des premières semaines après le début de service, des contacts à "l'extérieur" sont autorisés et les feuilles pour la maison sont accordées.

Une «disparition» pendant des mois n'est qu'un conte de fées, que l'on raconte aux femmes européennes afin de leur faire payer l'exempt. Au contraire - les militaires est un personnage très bon temps de construction, ce qui serait certainement convenir à la majorité des hommes Bezness bien.

Argent et des cadeaux

Le fait qu'un grand nombre d'objets et même de l'argent, qu'un Beznesser cherche, ne se retrouveront pas dans les poches, c'est autre chose - vous ne devriez pas être surpris que des t-shirts, jeans de marque, ou d'un téléphone mobile va finir par avec son frère, une soeur ou un ami, car de nombreux Tunisiens ont une approche différente de celle des effets personnels et de les évaluer d'abord par l'utilisation et la valeur d'échange, et non par la mémoire personnelle.

Et, en matière de monnaie, elle s'applique dans de nombreuses familles, que celui qui vient de certains, elle contribuera à l'usage commun. Des choses comme «épargne» ou «usage personnel» sont des concepts largement inconnu.
Si, par exemple, vous laissez de l'argent "pour le cas d'une urgence" quand vous partez, vous trouverez toujours, que, indépendamment du temps écoulé et la quantité d'argent, pendant votre absence, une situation d'urgence survenu et le sommes d'argent ont été utilisés.

Une fois de plus un rappel: nous parlons de personnes Bezness et non sur des individus avec des normes élevées de la morale et l'éthique!
Ceux qui sont là-bas aussi, et c'est probablement la majorité des Tunisiens, mais ils ne sont pas celles que les touristes se réunit en général, ils ne sont pas ceux qui cherchent ou maintenir des contacts étroits avec les Européens, et ils ne sont certainement pas ceux qui , après un temps très court déjà, entrer dans une relation avec un Européen.

Connaissances juge Européens et des amitiés avec des yeux européens, d'interpréter les signaux interpersonnelle sur la base de leur expérience de vie européen et d'essayer de résoudre les conflits avec des stratégies éprouvées européenne - et l'ensemble de ces comportements de fournir des résultats trompeurs et ne donneront pas les résultats escomptés. Bien que ce soit juste "sagesse générale» et s'applique à toutes les visites à des pays d'accueil, très peu sont préparés pour que l'ignorance inévitable et erreurs de jugement, et presque personne ne suspecte même que les relations personnelles et de fermer et situations de la vie seront exploités.
Bezness Tunisie Page 1           Page 2

(c) 2009-2018 Tunisia-Love / TunisPro

See our cookies and privacy policy